Dans les derniers mois, dans l’industrie du transport routier, il a été question de pannes de dispositifs de consignation électronique (DCE ou ELD en anglais) et de chauffeurs qui devaient revenir à des carnets de route en papier en attendant que leur fournisseur règle les problèmes techniques liés à la panne.

Certaines de ces pannes étaient liées aux systèmes de positionnement GPS et leur traitement des dates, ce qui, en l’occurrence, n’a causé aucune panne pour la solution d’ISAAC. Si vous êtes curieux de savoir comment le traitement de dates peut entraîner des pannes de DCE, lisez le paragraphe suivant. Sinon, passez au paragraphe suivant et n’ayez crainte, vous aurez tout de même l’essentiel de ce qu’il faut savoir.  

Alors, vous êtes curieux! Sans aller trop en profondeur, voici un exemple de complexité liée au traitement de dates d’un GPS qui peut fausser le traitement dans un système de DCE. Les systèmes GPS fonctionnent avec un compteur de semaines qui augmente de 1 chaque semaine jusqu’à atteindre une valeur maximale de 1024. Cela se produit tous les 19,7 ans lorsque vous faites le calcul. Après 1024 semaines, ce compteur se remet à zéro et si le système de DCE n’en tient pas compte, « pensant » que la date de la semaine en cours est plutôt celle d’il y a 19,7 ans, des problèmes peuvent survenir pour tout traitement utilisant cette date erronée. Ceci n’a posé aucun problème dans la solution d’ISAAC, car aucun traitement n’est effectué à l’aide de dates du système GPS. C’est à partir d’un serveur dédié que nous établissons la date et l’heure, afin de garantir l’exactitude des informations.

Quelles que soient les raisons techniques d’une panne de DCE et le risque de voir les chauffeurs revenir à un carnet de route papier, tous souhaitent éviter ce genre de situation, que ce soit les chauffeurs, les répartiteurs, les gestionnaires de flotte ou les fournisseurs de solution de DCE. Lorsque les chauffeurs commencent à utiliser un carnet de route électronique, ils ne veulent plus revenir en arrière. De plus, les règlements s’appliquent en tout temps et doivent être respectés quoi qu’il arrive. C’est pourquoi la réglementation de la FMCSA (Federal Motor Carrier Safety Administration) exige des mécanismes de diagnostic et de détection des anomalies qui demandent au conducteur de signaler les problèmes, dont certains peuvent exiger l’utilisation d’un journal papier jusqu’à ce que le problème soit examiné et résolu.

En fin de compte, il est de bonne pratique et nécessaire de prévoir dans la conception des systèmes, des mesures alternatives en cas de panne. Les fournisseurs de technologie doivent également s’assurer de pouvoir fournir un service rapide en cas de problème. Chez ISAAC, nous comprenons que les DCE jouent un rôle critique pour nos clients et sont au cœur de leurs opérations. C’est pourquoi nous mettons tout en œuvre et adoptons les meilleures méthodes pour éviter complètement les pannes.

Partagez avec votre réseau!

Vous avez aimé l’article?
Faites-le découvrir à votre réseau!

Ne manquez jamais un article!

Abonnez-vous au blogue et recevez en primeur nos articles directement dans votre boîte de réception.

Qu’en pensez-vous?