Camion atteindre 10 MPG

Le carburant compte pour environ 25 % des coûts d’exploitation des transporteurs. Il s’agit de la deuxième dépense la plus importante après la rémunération et les avantages des chauffeurs. Avec la nature généralement volatile du prix du carburant, et son coût élevé, investir dans les technologies pour en réduire la consommation est une voie à privilégier.

Rapport Run on Less

Lors de sa tournée Run on Less, le North American Council for Freight Efficiency (NACFE) a démontré qu’il est possible d’atteindre 10 MPG (23 L/100 km). Brièvement, l’expérience a rassemblé sept flottes de tailles variées. Les camions, tous équipés de technologies disponibles sur le marché, ont sillonné les routes aux États-Unis pendant trois semaines. Les tests se sont donc déroulés dans un contexte réel et non contrôlé.

Le rapport qui découle de cette initiative vise à dissiper les doutes envers l’efficacité des technologies à générer des économies de carburant. En proposant des recommandations basées sur des données concrètes, le NACFE souhaite encourager les flottes à explorer et à adopter davantage de technologies. La conclusion se décline en trois points :

  • 10 MPG est possible dans un contexte réel, en appliquant les 10 recommandations présentées dans l’infographie plus bas

  • Atteindre un haut MPG nécessite des efforts à plusieurs niveaux (chauffeur, équipement)

  • Les rapports de télématique et la collecte de données sont des investissements rentables

Comment économiser du carburant

Pour aider les transporteurs à atteindre 10 MPG, le NACFE a élaboré des recommandations qui se traduisent en 10 actions. Une solution de télématique et de télémétrie peut à elle seule répondre à quatre de ces recommandations. Voici comment.

Rapport 10 MPG

Former et récompenser les chauffeurs consciencieux

D’après le rapport du NACFE, le fait d’embaucher, de former et de récompenser les chauffeurs pour générer la meilleure économie de carburant possible constitue un élément essentiel dans l’atteinte du 10 MPG. Une fois les chauffeurs derrière le volant, la technologie entre en jeu pour assurer que ces derniers utilisent les meilleures pratiques en écoconduite. La formation continue et en temps réel est le meilleur moyen d’optimiser les performances des chauffeurs. Pour ce faire, un outil comme le Coach ISAAC, qui indique le comportement de conduite optimal à adopter en vue de générer de économies de carburant, est un précieux allié.

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, un programme incitatif favorise la rétention des chauffeurs et permet aux transporteurs de se démarquer. Offrir un salaire compétitif et récompenser les chauffeurs performants est bénéfique autant pour l’entreprise que pour les chauffeurs. Cependant, pour mettre sur pied un programme incitatif fiable, il faut les bons outils. Pour comparer avec précision la performance en écoconduite des chauffeurs entre eux, l’outil utilisé doit fournir une note équitable. Les chauffeurs doivent être récompensés pour leur conduite sans être pénalisés par des éléments qui sont hors de leur contrôle, comme la charge du camion, la puissance du moteur, l’année ou le modèle du véhicule ou encore la route qu’ils empruntent.

Optimiser le régulateur de vitesse et la vitesse du véhicule

En réglant certains paramètres, les flottes arrivent à favoriser l’économie de carburant. Elles peuvent par exemple limiter la vitesse d’un véhicule. Toutefois, le potentiel de la technologie ne s’arrête pas là. Pour prendre les bonnes décisions en temps réel, comme appuyer plus ou moins sur l’accélérateur en fonction du dénivelé de la route et de la charge du camion, les chauffeurs peuvent recourir à des technologies avancées. L’objectif de ces technologies est de guider pas à pas le chauffeur lors de sa conduite pour lui suggérer les meilleures pratiques, que ce soit de faire des accélérations progressives ou de passer au régime supérieur.

Réduire le temps où le moteur tourne au ralenti

Couper le contact du camion dès que possible est une pratique que les chauffeurs devraient adopter. Pour guider les chauffeurs à améliorer leur pratique, encore faut-il que les gestionnaires puissent accéder à des données précises. Grâce à la technologie, il est possible de calculer le nombre d’occurrences de ralentis excessifs. Des résultats présentés sous forme de durée globale ou de ratio du temps d’opération du camion sont efficaces pour ajuster le tir avec des pratiques qui ne correspondent pas aux standards de l’entreprise. De plus, la technologie est configurable. Elle peut être adaptée en fonction des conditions climatiques qui varient selon les saisons.

Maintenir l’équipement bien entretenu

La maintenance prédictive et préventive, possible grâce aux données recueillies via un système de télémétrie, assure l’entretien efficace de la flotte de camions. En se basant sur les informations des véhicules, comme l’odomètre ou les heures moteur, il est possible de prévoir et de suivre la maintenance de chaque unité. De plus, grâce à la technologie, les données sont envoyées vers le logiciel de maintenance de manière à automatiser le processus et la prise de décision sur les entretiens à accomplir sur les véhicules.

Prêt à miser sur la technologie pour générer des économies de carburant et en tirer des bénéfices concrets? Découvrez la technologie que plusieurs transporteurs renommés ont choisie pour maximiser leur performance et leur productivité. Contactez-nous ou demandez une présentation sur la solution d’ISAAC.

Références
https://nacfe.org/news/run-less-report-launched/
http://www.truckinginfo.com/photogallery/photos/781/2017-hdt-fact-book-industry/13996.aspx