Lors de la conférence des utilisateurs d’ISAAC, Me Stéphane Lamarre et Me François Rouette, du cabinet Cain Lamarre, nous ont aiguillé sur les bonnes pratiques en matière de prévention et de sécurité.

Tirer profit des données de télémétrie

Le principal, selon les deux avocats, est d’être préparé avant même d’être convoqué à une audience à la Commission des transports du Québec. Il faut utiliser les outils à notre disposition et tirer profit des données de télémétrie de manière proactive. Comme le mentionnait Me Lamarre, les transporteurs ayant un système ISAAC démontrent qu’ils sont responsables, et qu’ils exercent un contrôle sur les heures de conduite et de travail, sur les excès de vitesse et sur les manœuvres brusques. Ces données permettent aux transporteurs d’effectuer de la prévention auprès des conducteurs et des gestionnaires.

De plus, Me Rouette soulignait que « plus vous avez de l’information, plus vous êtes en contrôle, et plus vous pouvez prévenir les incidents et éviter de vous rendre à la Commission des transports du Québec ». Il s’agit donc d’utiliser tous les moyens pour éviter les incidents, d’analyser les données régulièrement, et d’assurer la formation continue.

Pour ou contre une caméra qui filme l’intérieur de la cabine

Deux litiges sur l’utilisation de caméras filmant l’intérieur du camion ont entraîné des décisions contraires quant à la position de l’entreprise en transport et de ses chauffeurs. Pour Linde Canada, comme il s’agissait de transport de produits dangereux qui pouvait mettre en péril la sécurité de tous, un arbitre a tranché en faveur du transporteur et a autorisé l’installation de caméras. Toutefois, dans le cas de l’entreprise Sysco, la Cour supérieure du Québec a abondé dans le sens des chauffeurs en refusant l’usage de caméras puisque cela brimait leurs droits à la vie privée.

Quant à l’utilisation d’une caméra qui filme l’extérieur, les deux avocats sont d’avis qu’elle procure un avantage indéniable au transporteur. Elle permet de constater rapidement les incidents et de démontrer que le chauffeur n’est pas en cause dans la plupart des accidents. Les images parlent d’elles-mêmes dans bien des situations.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations, vous pouvez contacter la firme Cain Lamarre par téléphone au 1-833-795-4580.

Partagez avec votre réseau!

Vous avez aimé l’article?
Faites-le découvrir à votre réseau!

Ne manquez jamais un article!

Abonnez-vous au blogue et recevez en primeur nos articles directement dans votre boîte de réception.

Qu’en pensez-vous?

  1. Frigolo 15 août 2019 at 8:20 pm - Reply

    On devrait simplifier comment faire la rédaction

    • ISAAC Instruments 16 août 2019 at 8:55 am - Reply

      Bonjour! Pouvez-vous nous donner plus de détails? Cela nous aidera à mieux cerner comment nous pouvons simplifier certains processus.