« Ding » — vous avez une nouvelle notification sur votre téléphone cellulaire. Quelles sont les chances que vos yeux se rivent automatiquement sur votre écran, même si vous êtes au volant? En fait, les probabilités sont élevées. Nous sommes habitués à être connectés continuellement. Vous pouvez être tenté de répondre à votre texto, mais il ne faut pas oublier que quelques secondes d’inattention suffisent pour causer un accident. Les distractions sont réellement dangereuses quand vous êtes derrière le volant. Après avoir observé les conducteurs de véhicules lourds sur plus de 9,5 millions de km, les chercheurs du Virginia Tech Transportation Institute ont conclu que les SMS augmentent de 23,2 fois le risque d’accident ou de quasi-accident.

Nous pouvons penser que le pire n’arrive qu’aux autres, ou encore que les distractions ne durent pas assez longtemps pour affecter notre conduite. Mais détrompez-vous! Bison, un transporteur canadien, a entrepris de briser le mythe selon lequel il est possible de conduire prudemment lorsque l’on est distrait. Dans leur simulateur de conduite, ils ont mis à l’épreuve trois de leurs chauffeurs professionnels afin d’évaluer comment ils gèrent les multiples distractions, soit répondre à un SMS, recevoir un appel téléphonique et prendre une collation. Visionnez la vidéo et voyez par vous-même comment chacune de ces distractions compromettait la concentration des conducteurs sur la route et, dans de nombreux cas, causait presque des accidents graves.

Utiliser son cellulaire, ça coûte cher

Saviez-vous que tous les territoires et provinces canadiennes, à l’exception du Nunavut, ont mis en place des lois régissant l’utilisation du cellulaire au volant? Sans oublier que des peines beaucoup plus sévères, comme l’emprisonnement, sont en place si vous mettez la vie d’autres personnes en danger.

 

Alberta Ontario Québec États-Unis
En Alberta, la sanction pour distraction au volant1 :
  • amende de 287$
  • 3 points d’inaptitude
En Ontario, on retrouve des pénalités qui sont parmi les plus sévères2 :
Première contravention:
  • amende jusqu’à 1 000 $
  • 3 points d’inaptitude
  • suspension de 3 jours du permis de conduire
Troisième récidive :
  • amende jusqu’à 3 000 $
  • 6 points d’inaptitude
  • suspension du permis de conduire de 30 jours
Au Québec, une première amende coûtera3 :
  • 300 $ à 600 $
  • 5 points d’inaptitude
  • suspension du permis de conduire en cas de récidive
Aux États-Unis, l’utilisation d’un téléphone cellulaire pendant la conduite peut entraîner des pénalités :
  • jusqu’à 2 750 $ pour les chauffeurs professionnels
  • jusqu’à 11 000 $ pour les employeurs qui autorisent ou
    obligent les chauffeurs à utiliser un appareil de communication portable pendant la conduite4

Que se passe-t-il en cas d’accident?

Ce n’est un secret pour personne, la distraction au volant fait partie des causes les plus communes de collisions. En plus des vies enlevées, des gens blessés et des dommages collatéraux, les coûts engendrés sont faramineux. Pour un accident avec mortalité, la facture peut grimper à 10,9 millions de dollars[5].

Si un chauffeur utilise une solution de télématique installée sur un cellulaire ou sur une tablette non sécurisée lors de la conduite, en cas d’accident, plusieurs questions liées à la responsabilité feront surface. Est-ce la faute du chauffeur? Est-ce la faute de l’employeur qui demande au chauffeur d’utiliser un outil non sécuritaire pour effectuer son travail? Pour protéger les chauffeurs, leur éviter des ennuis et assurer leur sécurité, mieux vaut agir de manière proactive en leur fournissant un appareil de télématique adapté au camionnage et qui, contrairement à un cellulaire, ne permet pas d’utiliser des fonctions distractives durant la conduite.

Quel dispositif utiliser pour les logbook électronique?

Pour les camionneurs, l’utilisation de la technologie dans la cabine fait partie de leur travail. Les tablettes ou autres appareils mobiles sont utilisés pour la consignation des heures de service, le suivi du flux de travail, la navigation ou encore la communication avec les répartiteurs et le personnel de bureau. Comment s’assurer que ces dispositifs ne nuisent pas à la concentration des chauffeurs lorsqu’ils sont derrière le volant?

Entre autres, veillez à ce que :

  • Le dispositif verrouille automatiquement l’accès aux fonctionnalités pendant la conduite. Seules les applications pertinentes, comme la navigation ou le coaching sur les comportements de conduite, devraient être accessibles.

  • Les applications sociales qui sont source de distraction, par exemple Facebook, YouTube, Instagram ou Twitter, ne soient pas accessibles.

  • L’installation du dispositif soit réglementaire et sécuritaire, c’est-à-dire dans un support fixe placé à un endroit accessible, mais qui ne nuit pas à la visibilité du chauffeur.

En fournissant à vos chauffeurs un outil de travail adapté et sécuritaire, comme un appareil de télématique conçu pour le camionnage, vous contribuez à éliminer les distractions au volant. Vous évitez que vos chauffeurs utilisent leur téléphone cellulaire personnel pour remplir des tâches liées au travail, réduisant ainsi les tentations et les risques qu’ils se laissent distraire. Toujours dans un esprit de les protéger et d’éviter des accidents, votre politique d’entreprise devrait exiger qu’ils rangent leur téléphone cellulaire dans la boîte à gants lorsqu’ils prennent la route à bord d’un de vos véhicules.

Grâce aux avantages d’un dispositif conçu pour le transport routier, vous pouvez assurer la sécurité de vos chauffeurs et celle des usagers de la route. En outillant bien vos chauffeurs, vous mettez toutes les chances de votre côté pour éviter les distractions au volant.

Souces :
[1] https://www.alberta.ca/distracted-driving.aspx#toc-0

[2] https://www.ontario.ca/fr/page/conduite-inattentive

[3] https://saaq.gouv.qc.ca/securite-routiere/comportements/distractions/ce-que-dit-la-loi/

[4] https://www.fmcsa.dot.gov/driver-safety/distracted-driving

[5] https://ontruck.org/distracted-driving-growing-risk-costly-for-fleets/

Partagez avec votre réseau!

Vous avez aimé l’article?
Faites-le découvrir à votre réseau!

Ne manquez jamais un article!

Abonnez-vous au blogue et recevez en primeur nos articles directement dans votre boîte de réception.

Qu’en pensez-vous?

  1. Didier 30 mai 2020 at 8:32 am - Reply

    Je trouve les amendes pas assez sévères, dès qu’on met la vie des autres en danger